Ganges porte sud des Cévennes - Patrimoine Mondial de l’UNESCO

ttt

Les Causses et les Cévennes, paysages de l’agro-pastoralisme méditerranéen inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2011.

Au titre de la convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, les Causses et les Cévennes figurent sur la liste du patrimoine mondial sur le thème de l’agro-pastoralisme méditerranéen. Cette inscription dans la catégorie des paysages culturels évolutifs et vivants porte en elle la reconnaissance internationale d’un territoire façonné par un agro-pastoralisme millénaire. Cette inscription lui consacre également la valeur universelle exceptionnelle d’un bien culturel naturel afin qu’il soit protégé au bénéfice de toute l’humanité.

Ce Bien culturel, parmi les plus vastes inscrits, s’étend sur 3023 km2 et couvre administrativement quatre départements français : l’Aveyron, le Gard, l’Hérault et la Lozère et deux régions, à savoir Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.

Il s’étend ainsi sur trois grandes zones géographiques et géologiques différentes : les Causses et Gorges calcaires, les Cévennes schisteuses et les massifs granitiques du Mont-Aigoual et Mont-Lozère.

Cette diversité géologique et climatique a généré une architecture variée utilisant les reliefs et matériaux locaux et à obliger l’homme à trouver des réponses utilisant toute cette diversité pour y développer, du fond des vallées aux hauts plateaux, une activité agropastorale économe, ingénieuse et respectueuse des ressources de son territoire.

Autour de ce territoire inscrit, se trouvent cinq villes, Alès, Ganges, Lodève, Mende et Millau, véritable portes d’embarquements vers les Causses et les Cévennes, ces villes très différentes ne sont pas pour autant étrangères les unes des autres grâce à une Histoire et un territoire désormais inscrit qui les lient.

Depuis des millénaires, l’activité agropastorale sédentaire ou transhumante permet aux hommes de vivre sur ce territoire et de maintenir de vastes espaces ouverts utilisés pour le pâturage de troupeaux et les cultures, générant ainsi une très riche biodiversité.

Partout, l’homme a laissé son empreinte dans le paysage au travers d’un bâti disséminé dans de vastes paysages et qui reflète son activité, ses croyances et traditions.